Nouvelle distance tampon pour éoliennes?

World Council for Nature
Lettre ouverte à la Commission mixte paritaire de l’Assemblée nationale et du Sénat
7 mars 2015



Mesdames, Messieurs les Députés et Sénateurs,
Votre Commission mixte paritaire débattra le 10 mars un amendement voté par le Sénat fixant à 1000m la distance tampon entre éoliennes et habitations, au lieu des 500m en vigueur jusqu’à présent. (.)

 

>>> lire la suite

Rapport du 05.07.2012

«Evaluation d’impact sur la santé. Effets potentiels des éoliennes sur la santé de la population»

demandé par le Canton du Jura.

 

  •   Bruit des éoliennes : gêne, dérangement pour des personnes vivant à proximité des éoliennes.

  •   Risque de dérangement: associé au niveau sonore et à la visibilité des éoliennes ...

  •   Nuisances - certains symptômes: interruption du sommeil, stress, maux de têtes, irritation.

 

Commentaire de Suisse Eole sur cette étude 07.07.2012 

«Il ressort de cette revue de littérature scientifique que les éoliennes ne font pas courir de risques majeurs pour la santé physique de la population» !!!!!!!

 

 

 

Qu’en est-il de notre santé psychologique, physiologique ? 

Symptômes constatés

 

Vertiges

 

Étourdissements

 

Angoisses

 

Irritabilité

 

Problèmes de concentration

 

Trouble du sommeil

 

Maux de tête

 

Sensation d’augmentation de la pression à l’intérieur de l’oreille

syndrome éolien : études

Symptômes décrits dans différents rapport et études scientifiques notamment :

  • Dr. A. Harry 2007 (GB) : Wind turbines, noise and health

  • Dr. D. Iser (AUS).

  • Dr. N. Pierpont 2009 (USA) : Wind Turbine Syndrome

  • Dr. R McMurtry (Canada)

  • S.E. Ambrose Rand RW 2011 (USA) : The Bruce McPherson Infrasound and Low Frequency Noise Study

  • Divers auteurs 2012 (USA) : Shirley Wind Farm in Brown County Wisconsin

  • Revue de la littérature scientifique

    « Eoliennes et santé humaine » 2011 (Suisse) de Nicole Lachat, biologiste, Dr ès sciences

  • Complète et détaillée, fait une synthèse de tous les problèmes de santé dus aux éoliennes proche des habitations

  • Basée sur 89 rapports, études et articles scientifiques

  • Revue très accessible, disponible sur notre site

Revue de la littérature et recommandations

Nicole Lachat, biologiste, Dr ès sciences 1 Juin 2011 

Eoliennes et santé humaine

Le Syndrome Eolien

 

Le Syndrome Eolien: un rapport sur une expérimentation naturelle

 

Nina Pierpont, MD, PhD

___________________________________________

20 décembre 2009

Un rapport scientifique présentant des recherches originales primaires sur des personnes symptomatiques vivant près de grandes éoliennes (1.5 à 3 MW) implantées depuis 2004 est au cœur de ce livre.

Les conclusions sont les suivantes:

  • 1)  Les éoliennes causent le Syndrome Eolien. Nous le savons car les personnes ont des symptômes quand elles sont proches des éoliennes et les symptômes disparaissent quand elles sont loin des éoliennes. Les familles d’étude ont conclu elles-mêmes, qu’il fallait qu’elles déménagent afin de se débarrasser de leurs symptômes, et 9 sur 10 ont déménagé. Certaines familles ont vendu, d’autres ont abandonné leur maison.

  • 2)  Les personnes ne déménagent pas à cause « d’énervement ». Les symptômes décrits tels que les privations de sommeil, les étourdissements, les nausées ne peuvent pas être écartés comme étant un simple « énervement ».

  • 3)  Le groupe de symptômes est pertinent de personne à personne, ce qui induit le terme « syndrome ».

  • 4)  Les symptômes sont les perturbations et privations de sommeil, les maux de tête, les acouphènes (tintement dans les oreilles), sensation d’augmentation de la pression à l’intérieur de l’oreille, les étourdissements, les vertiges, les nausées, les troubles de la vue, la tachycardie (rythme élevé du cœur), l’irritabilité, les problèmes de concentration et de mémoire, les passages de panique associés aux sensations de mouvement ou de palpitation à l’intérieur du corps qui surviennent pendant l’éveil ou le sommeil.

  • 5)  Les enfants sont affectés aussi bien que les adultes, surtout les adultes plus âgés.

  • 6)  Les personnes déjà sujettes aux problèmes de migraines, de sensibilité au mouvement, ou ayant la structure de l’oreille interne endommagée (comme la perte d’audition dûe à une exposition au bruit industriel) sont plus susceptibles que les autres face au Syndrome Eolien. Ces résultats ont une valeur statistiquement significative: (p < 0.01).

  • 7)  Les symptômes du Syndrome Eolien ne sont pas statistiquement liés avec de

    l’angoisse ou d’autres troubles de santé mentale préexistants.

  • 8)  La taille de l’échantillon, 10 familles / 38 personnes, était assez grand pour avoir une valeur statistiquement significative en ce qui concerne la susceptibilité ou les facteurs de risque.

  • 9)  Les facteurs de « susceptibilité » sont des indices pour la physiopathologie du Syndrome Eolien. Le complexe de symptômes ressemble aux syndromes causés par des dysfonctionnements vestibulaires (l’organe d’équilibre de l’oreille interne). Le mécanisme proposé est une perturbation de l’équilibre et du sens de la position par le bruit et/ou la vibration, surtout par les basses fréquences de bruits et vibrations.

  • 10)  Une révision approfondie de la littérature médicale récente révèle comment des signaux nerveux liés à l’équilibre affectent une diversité de fonctions et de secteurs du cerveau y compris la conscience spatiale, la mémoire spatiale, la résolution de problèmes spatiaux, la peur, l’angoisse, les fonctions autonomes (telles que les nausées et rythmes du cœur), et l’apprentissage par aversion. Ces relations neurologiques connues procurent un robuste cadre anatomique et physiologique pour le Syndrome Eolien.

  • 11)  La littérature médicale et technique sur la résonance du son ou de la vibration à l’intérieur des cavités corporelles (cage thoracique, crâne, yeux, gorge, oreilles) est revue, car les sujets de l’étude sont soumis à ces effets.

  • 12)  J’ai revu des études approfondies, et déjà publiées, sur les expositions à des sons de basse fréquence (expérimentales ainsi qu’environnementales). Celles-ci démontrent des effets identiques ou similaires au Syndrome Eolien sur les personnes. En effet, une étude allemande réalisée en 1996 pourrait bien être le Syndrome Eolien.

  • 13)  Des études faites récemment par correspondance avec des personnes vivant près d’éoliennes en Suède et dans les Pays-Bas sont revues. Celles-ci montrent que les personnes sont très gênées par le bruit provenant d’éoliennes à des niveaux sonores pondérés A (dBA) beaucoup plus bas que ceux de la circulation, des trains ou des avions.

  • 14)  La littérature publiée renseignant sur les effets des bruits environnementaux sur la santé cardiovasculaire et sur l’apprentissage des enfants est revue. Pour des raisons de santé, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande des seuils plus bas pour le bruit nocturne que ceux respectés actuellement dans la plupart des pays – surtout quand le bruit contient des sons de basse fréquence.

  • 15)  Le Syndrome Eolien donne un nom et une description médicale à une série de symptômes assez graves pour chasser les personnes de leur domicile et établit des facteurs de risques médicaux pour des tels symptômes. Cette étude ainsi que d’autres études revues dans le rapport indiquent que la distance de sécurité entre une éolienne industrielle et une habitation devrait être d’au moins 2 km (1.24 miles) et plus longue pour des éoliennes plus grandes ou dans une typographie plus variée. De plus amples recherches sont nécessaires afin de clarifier les causes physiques et les mécanismes physiologiques, pour explorer les autres effets sur la santé des personnes habitant à proximité des éoliennes, pour déterminer combien de personnes sont affectées, et pour étudier les effets sur les populations spécifiques, y compris les enfants. Le financement des études par les gouvernements et les moratoires sont pertinents.

Le livre inclut également:

  • A)  L’historique intégrale de cas – les paroles et expériences de tous les sujets de l’étude (y compris les enfants), présentés sous un format tabulaire organisé.

  • B)  Le même rapport présenté en langage non scientifique, expliquant les aspects médicaux, techniques et statistiques de l’étude. Cette section est illustrée.

  • C)  Rapports des spécialistes référents et commentaires par des scientifiques et médecins universitaires.

  • D)  Introduction, liste complète de références scientifiques et médicales, glossaire et liste des abréviations. 

Association "PieduVent" 1149 Berolle

Email : info@pieduvent.ch