Chute d'une pale d'éolienne

 

L'éolienne tournait à pleine vitesse lorsqu'une pale s'est détachée et est retombée lourdement sur un chemin de gravier. Personne n'a été blessé bien que l'endroit soit fréquenté par des promeneurs, des chasseurs et des acériculteurs.

 

Visionnez le reportage de TVA Nouvelles daté du 27.11.2014 (2.58 mn impressionnante) :

 

http://fr.friends-against-wind.org/accidents/chute-d-une-pale-d-eolienne

 

 

 

 

Quant est-il de notre sécurité ?

 

Cet événement ayant eu lieu dernièrement, nous sommes en droit de nous poser cette question !

 

Pourrons-nous encore nous permettre de nous promener, nous véhiculer, de prendre le train en toute sécurité ?

Risque de glace

 

98 bris de pales de 1992 à 2006

  Un site en anglais a des informations vérifiées sur les éoliennes.http://www.wind-watch.org/

  Ces informations sont maintenant complétées par des sites anglais.

  En particulier, le site tient une liste des accidents documentés dans la presse ou des rapports de police dans le

  monde. (lire la suite>>>)

Pertes immobilière

Décote des terrains.

Perte immobilière moyenne de 30%

+/- Valeur moyenne d'une habitation CHF 800'000.--

+/- Diminution de la valeur immobilière +/- CHF 240'000.-- par habitation

 

Source : GS Immobilier Lausanne

 

Au Pays-Bas, les tribunaux ont reconnu la perte de valeur de l’immobilier riverain d’éoliennes et ont octroyé des compensations entre 30 et 35% de la valeur propre (par exemple la Cour de Leeuwarden, 18.07.2003, BK 74/02)

 

En France à Rennes, le Tribunal de Grande Instance de Quimper par Jugement en date du 21 mai 2006 condamne les vendeurs d’une maison, ayant dissimulé à l’acheteuse l’existence d’un projet éolien dont ils étaient informés, à rembourser 30’000 € sur un prix de vente initial de 145’000 €. Il y a eu recours, mais le Tribunal a confirmé le 1er jugement (Cour d’appel de Rennes, audience publique du 20.09.2007, no 06/02355)

 

Une année plus tard, après recours...

 

 Arrêt de la Cour d’appel d’Angers du 8/06/2010 confirmant le jugement du TGI d’Angers du 9/04/2009

 

« Il est certain que les éoliennes seront visibles de la maison d’habita1on des époux A. même si toutes les fenêtres n’auront pas une vue directe sur les éoliennes. En outre, il est vraisemblable qu’une pollution sonore existera, l’implantation des éoliennes étant proche du domicile des époux A. (le parc de Tigné est à 1 km de ceFe maison). La crainte des nuisances sonores et visuelles provoquée par ces éoliennes et l’incertitude quant à leur impact sur la santé ne peut que rendre difficile la vente de tels biens et entraîner une baisse de prix ». 

Association "PieduVent" 1149 Berolle

Email : info@pieduvent.ch